Vulgarisation scientifique : « TikTok permet de devenir viral rapidement »

Vulgarisation scientifique : « TikTok permet de devenir viral rapidement »

Mathieu Nadeau-Vallée vulgarisation scientifique

Mathieu Nadeau-Vallée est doctorant en pharmacologie et médecin résident en anesthésie. Depuis la pandémie, il se montre actif sur le réseau social TikTok en tant que vulgarisateur scientifique pour lutter contre la désinformation.

Quel est votre domaine d’activité ?

Médecine et anesthésie, en plus d’un parcours indépendant en recherche. Je fais aussi de la vulgarisation scientifique sur internet.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours de thèse ?

J’ai effectué un baccalauréat en sciences biomédicales, un doctorat de 3e cycle en pharmacologie et un doctorat de 1er cycle en médecine. Je suis actuellement médecin résident en anesthésiologie, et candidat au programme clinicien chercheur. Je possède également une maîtrise en épidémiologie.

Pouvez-vous nous décrire les principaux résultats de vos recherches ?

Ma thèse de doctorat porte sur les naissances prématurées, et le développement d’un médicament étant capable de prévenir la prématurité dans les modèles animaux pertinents. En particulier, la molécule que nous avons développée est un agent anti-inflammatoire puissant aux propriétés pharmacologiques sélectives.

À quelle période et comment avez-vous décidé de vous lancer dans la vulgarisation scientifique ?

J’ai commencé à la mi-pandémie, quelques mois après le début de la campagne de vaccination de masse. J’ai débuté la vulgarisation scientifique sur TikTok avec le pseudonyme wal_trudeau et je comptabilise 76 000 abonnés pour 1,3 millions de mentions « j’aime ». Désormais je suis sur Facebook, Twitter et Instagram.

Pourquoi utiliser TikTok plus qu’un autre réseau social pour diffuser un contenu scientifique et vulgarisateur ?

TikTok possède un algorithme qui permet à quiconque de devenir « viral » c’est-à-dire d’être diffusé à large échelle. Si le contenu produit intéresse les gens, ceux-ci écouteront la capsule plus longtemps, et interagiront avec la capsule (des « j’aimes », des commentaires, des partages) ce qui permet à cette capsule d’obtenir plus de visibilité rapidement. C’est ainsi que mes capsules ont obtenu plus d’un million de mentions « J’aime » et plus d’une centaine de millions de visionnements cumulés.

Comment expliquer une telle désinformation sur internet depuis ces dernières années ?

Difficile à dire. Je crois que c’est la combinaison de plusieurs choses : un manque d’explication de la science, de la coercition, de la peur, et des gens qui se dédient leur temps à produire de la désinformation qui vient répondre à un certain besoin de réassurance et de réponses faciles et en quelque sorte apaisantes.

Par exemple, de banaliser le virus rend la pandémie moins effrayante, et ceux qui tiennent ce discours viennent conforter une partie de la population qui préfère ne pas croire à ce virus. Pour ce qui est du vaccin, il peut être épeurant pour quelqu’un qui ne comprend pas le principe de vaccination, ou tout simplement comment les vaccins à ARN fonctionnent.

Dans ce cas, cette personne pourrait être sensible à un discours qui démonise ce vaccin, rendant plus simple la décision de ne pas le prendre. Mais au final, cette désinformation est destructrice puisque la réalité est que le virus est dangereux et que les vaccins contre la covid-19 sont efficaces et sécuritaires.

Avez-vous prévu de diversifier vos moyens de communication et de proposer d’autres concepts de vulgarisation ?

Non pas vraiment, en fait je trouve que TikTok offre une excellente plateforme pour la vulgarisation scientifique auprès des plus jeunes et des plus âgés. De plus en plus de médecins et de scientifiques sont sur cette plateforme.


Par Léo Olivieri, journaliste web et responsable de la newsletter Back To Science chez Okay Doc.


Vous souhaitez rester au courant de l’actualité scientifique et technologique ? Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire Back To Science


À propos de Okay Doc

Startup innovante, Okay Doc fait correspondre l’expertise des chercheurs (doctorants ou Phd) aux besoins opérationnels des organisations quelles que soient leur taille :
  • Okay Doc Phd Career : Jeune Docteur ou scientifique expérimenté ? Okay Doc dispose d’un service clé en main pour votre recrutement au niveau Bac +8 grâce à notre équipe de chasseurs de talents. Nous travaillons au succès et sans exclusivité.
  • Okay Doc Institute : Conférences, missions de conseil, note de recherche, formations… nous donnons accès à des chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre rapidement.
Notre expérience nous permet d’offrir un service clé en main : sourcer, sélectionner et coordonner les chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre en s’appuyant sur l’expérience et des méthodologies universitaires innovantes.


Inscrivez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.