Recrutement scientifique : top 5 des avantages pour attirer des candidats

Recrutement scientifique : top 5 des avantages pour attirer des candidats

Avantages en entreprise

Ces dernières années, le monde du travail a vécu une transformation profonde, notamment suite à la démocratisation du télétravail. Désormais, les salariés et notamment les scientifiques ne voient plus le travail de la même manière, beaucoup souhaitent avoir plus de libertés et de flexibilité. Les entreprises doivent donc s’adapter pour les attirer grâce à des avantages plus modernes. D’ailleurs, 85% des salariés ont déclaré qu’une amélioration de leur bien-être mental au travail augmenterait leur fidélité à leur entreprise (Alan et Harris Interactive, 2022). Alors, quels sont les avantages en entreprise pour attirer les talents ? Découvrez dès maintenant notre top 5 !

1. Le télétravail devenu incontournable dans la recherche

De nombreux chercheurs pratiquent le télétravail pour diverses raisons, avant même qu’il ne se démocratise suite au Covid. Ils peuvent en effet réaliser de nombreuses missions à distance : analyser des données, synthétiser des informations, gérer un budget ou un projet, préparer des cours, réaliser une bibliographie, etc. Le télétravail est ainsi devenu incontournable dans le monde de l’entreprise : 31% des salariés pratiquent en effet le travail à distance (Malakoff Humanis, 2021). Près d’un travailleur sur trois est donc régulièrement en télétravail. Le nombre de jours en télétravail est de 3,6 jours en moyenne selon la même étude, au lieu de 1,6 jour en 2019. Une évolution qui est donc très visible !

En plus de faire gagner du temps aux salariés en évitant le temps de trajet, cet avantage en entreprise permet d’être plus productif. Il n’y a pas d’interruption inattendue, il y a parfois moins de bruit lorsque l’on est seul dans une pièce, ce qui permet de vraiment se concentrer et de faire du “deep work” (ou travail en profondeur), qui rencontre de plus en plus d’adeptes. Asana définit le deep work comme “un état de concentration maximale qui vous permet d’aborder des tâches complexes et de fournir rapidement un travail de qualité”. Cela est notamment important pour les scientifiques qui travaillent sur des sujets complexes. De plus, les scientifiques ont souvent des compétences rares et spécifiques, le télétravail permet donc d’éviter de se limiter à une région pour attirer des candidats !

👉 Comment organiser le télétravail dans mon entreprise ? Cindy Félio est une conférencière scientifique experte sur le sujet.

2. La flexibilité des horaires bientôt inévitable ?

La flexibilité des horaires est désormais incontournable pour attirer des candidats, notamment lors d’un recrutement scientifique. En effet, les scientifiques se déplacent et participent souvent à de nombreux événements, des colloques, etc., et ont donc besoin d’une flexibilité des horaires. Ils ne sont pas toujours dans un laboratoire ou un bureau ! Les candidats souhaitent donc avoir une plus grande flexibilité de leurs horaires en entreprise, que cela soit en télétravail ou en présentiel. Les horaires fixes, à savoir venir à 9h pile puis partir à 18h, c’est terminé ! En effet, ce modèle est pointé du doigt par de nombreuses personnes car il serait trop rigide et ne serait pas forcément pertinent. Le plus important est en effet que le travail soit fait et qu’il soit de bonne qualité. Ils demandent donc une plus grande autonomie pour pouvoir gérer leur emploi du temps et ainsi travailler aux heures où ils sont les plus productifs.

3. La semaine de 4 jours en test !

La semaine de 4 jours a beaucoup fait parler d’elle. Le principe est de travailler 4 jours au lieu de 5 jours tout en faisant le même nombre d’heures dans les deux cas. Ce concept permet aux salariés et scientifiques d’avoir une meilleure séparation entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Cela serait utile pour les scientifiques qui ont souvent une charge de travail élevée. Avoir 3 jours de repos par semaine permet de pouvoir se reposer plus longtemps et de pouvoir effectuer des tâches personnelles que nous n’avons habituellement pas le temps de faire. Cela permet aussi de mieux profiter de ses proches.

Des entreprises testent cette organisation, une étude islandaise réalisée sur 2500 personnes en 2021 a d’ailleurs démontré que les salariés sont plus productifs sur les semaines de 4 jours, même avec moins de temps de travail ! Ils ont plus d’énergie et ont plus de temps pour prendre du recul sur leur travail et ainsi débloquer des situations complexes plus facilement, ce qui serait donc très avantageux pour des doctorants.

4. Le management horizontal plébiscité par les scientifiques

En lien avec le souhait des salariés d’être plus autonomes, l’idée d’un management horizontal (ou collaboratif) est de plus en plus présente. Le management horizontal désigne un management où les salariés et les responsables d’une entreprise collaborent ensemble de manière participative et non de manière descendante du manager vers le salarié. L’approche du manager est donc beaucoup moins autoritaire que le management “classique”, le salarié a la possibilité de s’organiser avec plus de libertés. Il s’agit donc ici d’une relation de confiance. Ce type de management est particulièrement pertinent dans les métiers de la recherche. Il est important que le scientifique puisse être créatif et trouver des solutions innovantes. Il n’est donc pas possible d’être dans une approche purement exécutive des missions. C’est donc un avantage important à mettre en avant pour attirer des candidats lors d’un recrutement scientifique.

Les bénéfices sont à la fois individuels et collectifs. Le salarié se sentira mieux, il se sentira écouté, cela pourrait d’ailleurs éviter des situations délicates telles que le burn-out… Au niveau collectif, le management horizontal permet une créativité plus importante, permettant ainsi d’optimiser les process et la croissance de l’entreprise. De plus, cela crée aussi un renforcement de l’esprit d’équipe et du sentiment d’appartenance à l’entreprise. Eh oui, contrairement aux préjugés, les découvertes scientifiques se font rarement seul ! Les idées émergent grâce au travail en groupe des équipes de recherche.

👉 Découvrez nos conférenciers scientifiques en management !

5. Le sport au travail, encore trop négligé dans les équipes de recherche ?

Les avantages en entreprise peuvent aussi passer par le sport. 53% des salariés souhaiteraient que leur entreprise mette en place un dispositif sportif (OpinionWay, 2018). Parmi ceux qui y ont accès dans leur entreprise, toujours selon la même étude, 94% en sont satisfaits ! Le sport permet d’améliorer la santé du salarié et d’être en meilleure forme physique. S’il est pratiqué à plusieurs, il permet en plus de renforcer la cohésion d’équipe et de créer des liens sociaux plus importants. Le bien-être étant amélioré, la productivité augmente ainsi de 12% par rapport aux salariés qui sont sédentaires.

👉 Besoin d’aide sur la santé au travail ? Découvrez le conférencier scientifique Tarik Chakor.


Vous êtes une entreprise, vous proposez des avantages originaux et vous souhaitez intégrer de nouveaux collaborateurs ? Pensez à recruter des chercheurs avec notre pôle Okay Doc PhD Career – Recrutement Scientifique.


Par Michael Nizard, chargé de la communication web et responsable de la newsletter Back To Science chez Okay Doc.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.