Pint of Science : « Disséminer la science d’une façon détendue ! »

Pint of Science : « Disséminer la science d’une façon détendue ! »

Pint of Science

Elodie Chabrol est docteure en neurosciences et consultante en communication scientifique. Pour Okay Doc, elle explique pourquoi elle a fondé Pint of Science France , un festival international de vulgarisation scientifique.

Quel est votre domaine d’activité ?

Je suis freelance en communication scientifique. J’ai plusieurs missions en parallèle qui changent suivant les périodes de l’année mais en gros je dirige Pint of Science au niveau international et codirige la partie Angleterre. À côté je donne des formations, fais des podcasts et de l’animation d’événement ou d’émissions. De façon bénévole je dirige Pint of Science que j’ai fondé en 2013. 

Pouvez-vous nous raconter votre parcours de thèse ?

J’ai soutenu ma thèse il y a quelque temps maintenant, en 2009, mon parcours était bien différent de ce que l’on peut avoir maintenant. J’ai eu des formations mais plutôt centrées sur la science et j’ai fait pas mal de cours à la fac en parallèle car je voulais être enseignante chercheuse au départ ! J’ai soutenu au bout de 2 ans et demi ma thèse car ma directrice allait partir au japon.

C’était une période stressante mais qui m’a formée autant scientifiquement que personnellement, je pense que si je peux jongler aujourd’hui avec autant de projets c’est grâce à ma thèse et ce que j’ai développé comme compétences à ce moment là, gestion de projet, du temps, du stress, adaptabilité etc ! Après cette thèse et avant de devenir freelance j’ai fait 8 ans de post-docs, donc j’ai continué de me former par la recherche un bout de temps.

Quels sont les principaux résultats de vos recherches ?

En thèse je travaillais sur un type nouveau d’épilepsie et j’ai découvert de nouvelles mutations dans un gène chez des patients. En post-doc, j’ai travaillé sur une thérapie génique contre l’épilepsie dont on a déposé le brevet et la prochaine étape c’est le test chez les humains !

Comment est née l’association Pint of Science ? Quelles sont ses principales missions ?

Pint of Science c’est avant tout un festival, qui prend la forme juridique d’association en France mais sa mission c’est de disséminer la science d’une façon détendue. Le festival est né en Angleterre en 2013, j’ai pris part à sa création et après une première édition très réussie j’ai décidé de l’importer en France et la première édition Française a eu lieu en 2014.

Chaque année Pint of Science a lieu dans de multiples pays simultanément les 3 mêmes soirs. En 2022, il y en a eu 25. Des scientifiques retrouvent le public dans les bars et cafés pour partager leurs recherches de façon vulgarisée. Cette année vous pouvez suivre tout ce qu’il se passe sur les réseaux avec le #pint22.

Pourquoi la vulgarisation scientifique est-elle primordiale selon vous ?

Vous avez tellement de raisons ! Déjà il faut partager les résultats financés par la société, ensuite on l’a vu pendant le covid, un dialogue entre le domaine public et les scientifiques est vraiment nécessaire. Bien expliquer la science permet aux gens de prendre des décisions basées sur les faits et non pas sur les opinions.

Ensuite d’un point de vue personnel, savoir expliquer ses recherches est essentiel dans la carrière d’un scientifique. Vulgariser, ce n’est pas forcément face à des gens qui ne connaissent rien en sciences. C’est savoir adapter son discours à qui on en a face de nous, et c’est la clé lors d’oraux par exemple ! Et enfin : parce que c’est fun !

De quelle manière rend-on un contenu scientifique accessible au grand public ?

Je donnerais 3 conseils. La règle d’or c’est de bien réfléchir à qui on a en face, leur niveau en science mais aussi leur culture, références etc. Le deuxième, ce serait d’éviter le jargon à tout prix. Car pour certains, ces mots vous paraissent communs mais pour les gens en dehors de votre domaine c’est un terme inconnu. Tester votre discours avec des gens qui ne sont pas scientifiques, ça aide beaucoup.

Et enfin, toujours essayer de faire du lien avec la vie des gens, quel est le contexte de vos recherches ? Si vous parlez de chiffres ou de valeurs, est-ce possible de comparer ça a quelque chose que les gens connaissent comme la taille d’un cheveu, la distance terre lune, le volume d’une piscine olympique… Soyez créatifs et amusez-vous !


Par Léo Olivieri, journaliste web et responsable de la newsletter Back To Science chez Okay Doc.



À propos de Okay Doc

Startup innovante, Okay Doc fait correspondre l’expertise des chercheurs (doctorants ou Phd) aux besoins opérationnels des organisations quelles que soient leur taille :
  • Okay Doc Phd Career : Jeune Docteur ou scientifique expérimenté ? Okay Doc dispose d’un service clé en main pour votre recrutement au niveau Bac +8 grâce à notre équipe de chasseurs de talents. Nous travaillons au succès et sans exclusivité.
  • Okay Doc Institute : Conférences, missions de conseil, note de recherche, formations… nous donnons accès à des chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre rapidement.
Notre expérience nous permet d’offrir un service clé en main : sourcer, sélectionner et coordonner les chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre en s’appuyant sur l’expérience et des méthodologies universitaires innovantes.


Inscrivez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.