Mad skills : le nouvel atout séduction des chercheurs ?

Mad skills : le nouvel atout séduction des chercheurs ?

Quels sont les mad skills des chercheurs ?

Lorsque deux candidats en concurrence pour un poste semblent avoir un profil similaire, le choix final s’avère complexe pour le recruteur. Les compétences acquises en dehors de la sphère professionnelle entrent alors en jeu : ce sont les mad skills. Ces détails qui font la différence aideront à cerner la personnalité du candidat et à déceler ce qui le rend unique et potentiellement embauchable par l’entreprise. Dans cette optique, le cas des docteurs est intéressant à étudier.

Que désignent les Mad skills ?

Elle nous vient tout droit de Californie, plus précisément de la Silicon Valley. “Elle” c’est la nouvelle tendance qui s’invite actuellement dans le monde de l’entreprise et du recrutement : la valorisation des mad skills chez les candidats. Vous connaissiez les hard skills : ces compétences purement techniques acquises lors de formations que l’on peut montrer de manière concrète (la maîtrise d’une langue étrangère ou d’un système informatique…), ou encore les soft skills, qui désignent des compétences comportementales, le plus souvent acquises en dehors de la sphère scolaire ou universitaire (gestion du stress, intelligence émotionnelle, communication…). Dès lors, quelle définition pouvons-nous donner aux mad skills ?

La différence avec les soft skills est subtile : tout le monde est capable d’apprendre à s’exprimer en public ou à trouver la motivation d’avancer. En revanche, un candidat peut se démarquer à partir d’un détail singulier, atypique, surprenant. Une compétence qui a été assimilée via une pratique sportive, créative, associative ou une expérience de la vie (maladie, épreuve, expatriation). Prenons l’exemple concret de Teddy Riner. Le judoka français s’est servi de son assurance et de la confiance en lui-même engrangées lors de ses succès sur le tatami pour s’adonner à d’autres activités professionnelles. Ainsi, il a pu doubler deux films d’animation et coanimé plusieurs fois l’émission La Course des champions sur France 2. Mais surtout, ses capacités lui ont permis d’ouvrir la Paris School of Sports. Il s’agit d’une école spécialisée dans les métiers du sport : marketing, communication, événementiel et management. Sans son expérience de sportif de haut niveau, pas sûr que le décuple champion du monde aurait suivi le même chemin.

Répondre aux défis de demain grâce à la polyvalence, à l’ouverture d’esprit…

Les mad skills servent à mettre en avant des traits de personnalité qui peuvent être intéressants pour un recruteur. Par exemple, pour les jeunes diplômés qui, par définition, manquent d’expérience, il est utile de promouvoir un état d’esprit et des valeurs qui prouvent leur conscience professionnelle. Cet état d’esprit renvoie à des compétences transversales développées par une multiplicité d’activités exercées dans le domaine professionnel et dans le domaine extra-professionnel. L’imagination, la détermination, l’autonomie, la créativité, ou la proactivité sont autant de compétences qui permettent aux candidats de dépasser les obstacles de court terme. Les mad skills traduisent la capacité à envisager différents cas de figure et à penser le coup d’après, comme dans une partie d’échecs.

Le cas des docteurs est particulièrement pertinent. En effet, les doctorants, durant leur formation, font preuve d’une grande polyvalence, d’une ouverture d’esprit certaine, et d’une persévérance sans faille pour résoudre des problèmes complexes. Lorsqu’on mène une recherche académique sur un sujet très spécifique, il faut être capable de concilier des objectifs de court terme et de long terme : négocier des financements de recherche, réaliser des enquêtes de terrain, dispenser des enseignements, se déplacer à l’étranger, intervenir dans des conférences, faire son auto-marketing… Sur ce dernier point, les réseaux sociaux deviennent de véritables vitrines permettant aux chercheurs de mettre en avant leurs mad skills. 

Mieux faire face aux situations complexes

Loin de l’image du chercheur isolé dans sa tour d’ivoire, les scientifiques font de plus en plus connaître leurs compétences transversales. Du savant fou au professionnel résilient, les chercheurs sont des atouts indubitables dans les périodes d’incertitudes puisqu’ils participent à la construction de l’avenir. En définitive, d’après Michel Barabel, professeur affilié à Science Po Paris, les mad skills des chercheurs permettent aux organisations de mieux faire face aux situations complexes qui constituent les défis de demain. 

Cependant, ceux-ci ne suffisent pas à constituer un profil complet et attrayant. Certains recruteurs dénoncent un effet de mode où les mad skills seraient une “sous catégorie” des soft skills. D’autres lignes d’argumentation montrent que leur mise en avant peut conduire à une trop grande originalité des profils, ce qui contribue à les décrédibiliser ; et enfin, les mad skills ne remplacent ni les soft skills ni les hard skills. Elles les complètent pour former le triangle de la compétence Hard – Soft – Mad.


Par Charles Aymard, responsable du pôle Conseil & stratégie en innovation chez Okay Doc.

Léo Olivieri, journaliste web et responsable de la newsletter Back To Science.


Vous souhaitez rester au courant de l’actualité scientifique et technologique ? Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire Back To Science.


À propos de Okay Doc

Startup innovante, Okay Doc fait correspondre l’expertise des chercheurs (doctorants ou Phd) aux besoins opérationnels des organisations quelles que soient leur taille :
  • Okay Doc Phd Career : Jeune Docteur ou scientifique expérimenté ? Okay Doc dispose d’un service clé en main pour votre recrutement au niveau Bac +8 grâce à notre équipe de chasseurs de talents. Nous travaillons au succès et sans exclusivité.
  • Okay Doc Institute : Conférences, missions de conseil, note de recherche, formations… nous donnons accès à des chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre rapidement.
Notre expérience nous permet d’offrir un service clé en main : sourcer, sélectionner et coordonner les chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre en s’appuyant sur l’expérience et des méthodologies universitaires innovantes.


Inscrivez-vous à notre newsletter

One Response

  1. Barbotin dit :

    Article intéressant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.