France entière
07 49 31 11 21
contact@okaydoc.fr

Chercheurs : les clés pour être présent sur le web

Chercheurs : les clés pour être présent sur le web

En tant que doctorants ou jeunes docteurs, valoriser et diffuser vos travaux de recherches est une bonne stratégie afin d’affirmer vos domaines de compétences et de faire connaître votre expertise. En plus de forger votre réputation d’expert, s’adresser au grand public peut permettre de vous créer des opportunités professionnelles encore inconnues.

Pour ce faire, un des moyens les plus efficaces et accessibles aujourd’hui passe par l’utilisation des outils digitaux et de leurs nombreuses possibilités.

Plusieurs règles sont à respecter. La communication digitale est codifiée et doit répondre à certaines contraintes, notamment celle du temps. L’attention humaine sur Internet est en moyenne de 8 secondes (équivalent au poisson rouge !), et la durée de vie des contenus est très courte : en 2016, 11,9 heures pour un tweet. Vous l’aurez compris, pas de temps à perdre !

Mais comment faire ? Voici quelques notions clés à retenir pour écrire sur le net en toute sérénité.

1 : Cibler

Pour qui écrivez-vous ? La question de la cible est essentielle, c’est la première étape à prendre en compte. On ne s’adresse pas de la même façon à un chef d’entreprise, à un public d’universitaires ou au grand public. La cible influence à la fois votre façon d’écrire, mais également l’outil que vous utiliserez. Par exemple, Instagram a une communauté jeune (18-29 ans), plutôt féminine, tandis que 51% des utilisateurs de Twitter ont entre 25 et 44 ans et font partie des CSP+ diplômées. 

Pour ce faire, vous pouvez utiliser la méthode des personas. Cette méthode consiste à imaginer votre cible de façon générale : genre, âge, lieu de vie, activité professionnelle, centres d’intérêts… L’objectif est de constituer un individu schématique permettant de résumer votre audience, pour que vous puissiez mieux l’identifier et répondre à ses besoins.

Vous pouvez également avoir recours à la méthode des 5W présentée ci-dessous :

2 : Vulgariser

Maintenant que vous avez ciblé votre audience, vous devez rédiger votre contenu. L’objectif est de vous adresser à un public plus large ne possédant pas forcément les clés de compréhension de vos travaux.

En dehors des publications destinées à un public de scientifiques, vous devez oublier le jargon scientifique et vulgariser en vous mettant à la place d’un lecteur qui n’aurait jamais entendu parlé de votre sujet !

Votre contenu doit être rapide à lire, et facile à saisir. Soyez concret, proche de votre lectorat et synthétique. Voici quelques techniques à utiliser pour atteindre cet objectif:

Les travaux scientifiques peuvent parfois paraître abstraits aux non initiés, il est donc important de les concrétiser. L’utilisation d’exemples, de formules et de schémas peut vous aider à illustrer vos propos, à capter l’attention du lecteur et faciliter sa compréhension.

Vous rapprocher de votre lecteur peut également rendre votre contenu plus lisible. Les analogies et métaphores peuvent vous permettre d’expliquer avec un vocabulaire simple votre propos, en vous rapportant à quelque chose de familier pour le lecteur.

Enfin, soyez synthétique ! Pensez à faire des listes, utilisez des mots-clés, et ne développez qu’une seule idée par paragraphe.

3 : Structurer 

Le titre doit être court et évoquer directement le sujet de l’article. Il peut être suivi d’un chapeau dont l’objectif est de donner envie aux internautes de lire votre contenu. L’introduction pose les bases du sujet, avant le développement. 

Vous pouvez choisir 3 types de développement :

L’énumération de causes : les arguments de l’explication sont énoncés les uns à la suite des autres sans liens logiques. Les paragraphes peuvent être inversés sans que le sens de l’explication ne soit affecté.

La comparaison : les arguments répondant à votre sujet sont comparés dans les paragraphes pour en faire ressortir les points communs et les différences.

La cause/conséquence : il existe un lien logique direct entre les arguments des paragraphes. Les premières explications engendrent les secondes. Ainsi, les paragraphes ne peuvent être inversés.

Vous pouvez nommez vos paragraphes à l’aide d’intertitres qui vous aideront à faire ressortir clairement l’idée énoncée et à respecter la règle 1 idée = 1 paragraphe.

4 : Diffuser & partager

Afin de maximiser l’impact de votre contenu, n’hésitez pas à diversifier les plateformes de diffusion. Si vous utilisez différents réseaux, vous pouvez faire appel à des outils comme Hootsuite pour gérer, planifier et programmer vos publications en avance.

Les liens hypertextes et les images sont également des éléments à prendre en compte. Ils contribuent à faire vivre le contenu. Ils augmentent le taux d’engagement et ainsi le nombre de lecteurs, améliorant le référencement du contenu.

Les visuels utilisés doivent être de bonne qualité et respecter le droit d’auteur.

Trop de doctorants ne sentent pas légitimes à écrire ou à partager ce qu’ils savent. Pourtant votre expertise est bien réelle et si vous souhaitez la partager, ne vous sous-estimez pas et lancez-vous !

Sources :

https://www.franceculture.fr/societe/a-lere-numerique-lattention-se-perd

Guide pour communiquer sur les réseaux sociaux ville de Brest

https://blogue.genium360.ca/article/actualites/7-techniques-de-communication-en-matiere-de-vulgarisation-scientifique/

https://www.alloprof.qc.ca/fr/eleves/bv/francais/l-article-de-vulgarisation-scientifique-f1108

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.