Conseil en intelligence économique : s’appuyer sur l’expertise des chercheurs avec Okay Doc

Conseil en intelligence économique : s’appuyer sur l’expertise des chercheurs avec Okay Doc

Intelligence économique : chez Okay Doc nous utilisons l’expertise des chercheurs

Après le Japon dans les années 1970 et les États-Unis à la fin des années 1980, la France s’est lancée à son tour dans la démarche d’intelligence économique, initialement au début des années 1990. En 2022, ce concept est présent au sein des plus grandes organisations, tout en étant devenu indispensable pour les entreprises en quête de développement. Les chercheurs, de part leurs nombreuses capacités et compétences acquises au court leur formation, représentent de parfaits candidats à l’élaboration d’une stratégie d’intelligence économique pour les entreprises.

Définition de l’Intelligence économique

À première vue, l’Intelligence économique (IE) et ses différentes composantes peuvent sembler complexes à saisir dans leur ensemble. Il existe plusieurs définitions, plus ou moins claires, relatives à ce concept. Voici une explication donnée par Bernard Besson et Jean-Claude Possin, experts en IE et auteurs de plusieurs ouvrages en commun sur le sujet :

« L’intelligence économique est la maîtrise concertée de l’information et de la coproduction de connaissances nouvelles. Elle est l’art de détecter les menaces et les opportunités en coordonnant le recueil, le tri, la mémorisation, la validation, l’analyse et la diffusion de l’information utile ou stratégique à ceux qui en ont besoin. Elle implique une protection adaptée à tous les stades de son élaboration : acquisition, traitement, exploitation, et au patrimoine en résultant avec une attention particulière aux prémisses (…). Pour l’essentiel, l’intelligence économique est un cycle d’informations dont la finalité est la production de renseignements stratégiques et tactiques à haute valeur ajoutée ».

La pratique de l’intelligence économique s’impose à toute entité confrontée à une compétition économique, à savoir l’Etat, un territoire ou une entreprise. Lorsqu’elle est pilotée par l’Etat, l’IE devient une politique publique contribuant à la compétitivité des entreprises, des territoires et de l’économie nationale.

L’IE peut s’appliquer à plusieurs domaines de la recherche tels que l’économie, les sciences de gestion, les technologies de l’information et de la communication, les sciences politiques, le droit et les sciences humaines.

Les piliers et enjeux du conseil en intelligence économique

Faire de l’intelligence économique c’est « Voir, sans être vu, en étant toujours reconnu ».

« Voir »

La veille sert à anticiper les tendances et événements de nature à impacter les activités, le développement et la pérennité de l’organisation. Elle porte généralement sur l’environnement global, technologique, juridique, économique, politique et social. Il s’agit là de définir un besoin en paramétrant la veille en fonction des objectifs stratégiques fixés. Puis, vient la phase de collecte des informations (marché, concurrents, technologies, innovations, régulations, normes, etc.) avec l’identification des sources d’informations pertinentes et efficaces. Cette étape est fondamentale : agir et réagir, s’adapter, anticiper, limiter les risques dans le but incessant d’obtenir un avantage concurrentiel, quel qu’il soit. Pour en retirer une réelle valeur ajoutée, il convient d’analyser, de synthétiser et de mettre en forme l’information afin de produire un contenu qualitatif et diffusable.

« …sans être vu »

Le second volet concerne la maîtrise des risques et la sécurité économique. L’entreprise doit mettre en œuvre les moyens techniques et humains pour protéger la confidentialité de ses informations (mise en place d’une charte informatique dans l’entreprise, habilitations d’accès à différents niveaux de confidentialité des informations, utilisation de matériels informatiques ultra-protégés, moyens de protection des personnes et des sites…). Dans les secteurs industriels et technologiques par exemple, la fuite de données liées à des travaux de recherche peut mettre en péril la performance et le développement futur de l’entreprise. Enfin, une campagne de sensibilisation permettant de former et de sensibiliser les acteurs concernés sur les objectifs et les méthodes de l’intelligence économique peut être mise en place.

« …en étant toujours reconnu »

Le dernier volet se rapporte à l’influence, c’est-à-dire la capacité d’une organisation à agir sur les perceptions de l’opinion publique ou d’interlocuteurs clés en vue d’orienter leurs décisions dans le sens souhaité. La mise en place d’une action d’influence est un réel levier pour une entité qui souhaite modifier un rapport de force et/ ou une position dominante d’un concurrent. L’objectif est alors d’obtenir de ce dernier des attitudes ou décisions favorables aux intérêts que l’entreprise défend, en dehors de tout rapport de force ou contrepartie commerciale. Une démarche d’influence s’inscrit autant dans un objectif de protection d’un marché que dans celui du développement d’un nouveau produit. Elle peut se décliner de plusieurs manières en fonction de la nature de l’organisme et de l’objectif à atteindre. Dès lors, une démarche d’influence peut prendre la forme d’une campagne de communication, d’une action d’affaires publiques et d’une action de relations presse/relations publiques.

Intelligence économique vs espionnage économique

Attention ! Il ne faut pas confondre l’IE, qui est une démarche 100 % légale, avec ce qu’on appelle “espionnage économique”. Elle correspond à une recherche structurée d’informations, d’acquisition, ainsi que l’analyse de données issues de sources ouvertes et publiques (travaux de recherche et d’études, enquête journalistique). Les informations sont regroupées en 3 catégories :

L’information “blanche” est en accès libre (opensource). ​​Elle couvre la majeure partie des sources formalisées (rapports annuels, articles de presse, plaquettes, documents commerciaux…) et ne fait l’objet d’aucune sécurisation particulière.

L’information “grise” est licitement accessible, mais caractérisée par des difficultés de connaissance de son existence ou de son accès. Il faudra donc faire un effort pour y accéder (se rendre sur un salon, activer un réseau…). 

L’information “noire” s’incarne dans une diffusion restreinte et où l’usage est explicitement protégé. Or, l’acquisition illicite d’informations protégées s’appelle justement… de l’espionnage.

Avec Okay Doc Institute, trouvez votre expert en conseil en intelligence économique

L’intelligence économique est aussi un catalyseur de l’innovation, devenue un choix incontournable pour les entreprises. En effet, son origine n’est pas toujours les laboratoires de R&D ou l’intuition des chefs d’entreprises. Elle s’appuie de plus en plus sur les résultats de l’intelligence économique et concurrentielle : nouvelle combinaison de technologies existantes, résultat d’échange d’expériences, de transfert de technologies ou encore d’observations des concurrents.

“À l’heure de l’économie de la connaissance, de vraies innovations de rupture sont attendues. Les chercheurs, quelle que soit leur spécialité, sont de plus en plus sollicités par les entreprises en France. Investir dans la recherche c’est prendre le risque de l’innovation !”. Ces mots de Charles Aymard, responsable du pôle Okay Doc Institute soulignent parfaitement l’importance du rôle des chercheurs dans le monde de l’entreprise. Précisément, la recherche est fondamentale dans le processus d’intelligence économique.

Découvre notre cabinet en conseil en intelligence économique

Vous souhaitez développer une nouvelle stratégie d’intelligence économique au sein de votre entreprise mais vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Notre équipe vous propose, via son service Okay Doc Institute, un véritable plan d’action pour répondre à vos besoins :

  • Cadrage de la problématique : Notre collaboration débute par un échange nous permettant de renforcer notre compréhension de vos besoins, le contexte de la mission et vos attentes.
  • Sélection de la problématique : Un expert Okay Doc se charge de trouver les profils qui correspondent le mieux à vos attentes. Nous prenons le temps d’échanger avec les experts afin de vous proposer les profils les plus pertinents pour répondre à vos besoins.
  • Réalisation de la mission : Après la présentation des experts retenus et la présentation de notre mode opératoire, nous réalisons la mission en effectuant des points réguliers avec vous.

Par Léo Olivieri, journaliste web et responsable de la newsletter Back To Science chez Okay Doc.




À propos de Okay Doc

Startup innovante, Okay Doc fait correspondre l’expertise des chercheurs (doctorants ou Phd) aux besoins opérationnels des organisations quelles que soient leur taille :
  • Okay Doc Phd Career : Jeune Docteur ou scientifique expérimenté ? Okay Doc dispose d’un service clé en main pour votre recrutement au niveau Bac +8 grâce à notre équipe de chasseurs de talents. Nous travaillons au succès et sans exclusivité.
  • Okay Doc Institute : Conférences, missions de conseil, note de recherche, formations… nous donnons accès à des chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre rapidement.
Notre expérience nous permet d’offrir un service clé en main : sourcer, sélectionner et coordonner les chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre en s’appuyant sur l’expérience et des méthodologies universitaires innovantes.


Inscrivez-vous à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.