France entière
07 49 31 11 21
contact@okaydoc.fr

10 bonnes raisons de faire un doctorat

10 bonnes raisons de faire un doctorat

Peut-être vous demandez-vous : « Au fond… Le doctorat : est-ce vraiment fait pour moi ? ». Débuter une thèse n’est pas un engagement anodin. Et il faut dire que le cursus doctoral n’a pas toujours bonne presse. Réputé pour être long, difficile et semé d’embûches, le doctorat n’est que trop peu présenté sous son meilleur visage.

Pourtant, si plusieurs milliers de doctorants décident chaque année en France de s’engager dans un doctorat, c’est bien que la formation présente plusieurs avantages. D’ailleurs, l’idée de faire une thèse vous trotte peut-être dans la tête. Vous restez malgré tout hésitants, dubitatifs, et vous aimeriez savoir dans quoi vous vous engagez concrètement ? 

Voici une liste non-exhaustive de 10 raisons pour vous encourager à faire un doctorat :

Faire une carrière académique et/ou à forte spécialisation

C’est un secret pour personne : certains métiers vous demandent de passer par la case doctorat pour exercer. Vous faîtes partie de ces étudiants qui, depuis tout petits, ont une véritable vocation pour la recherche, l’enseignement ou n’importe quel métier technique exigeant le grade de docteur ? Profitez-en ! Le cursus doctoral vous tend les bras.

Mais détrompez-vous : faire une thèse n’est absolument pas réservé aux étudiants tombés dans la marmite « doctorat » quand ils étaient petits. Il vous est tout à fait possible de découvrir les rouages du doctorat tout au long de vos études, et de développer un attrait progressif pour la recherche scientifique. Vous aurez l’occasion d’entrevoir les multiples facettes des métiers auxquels le doctorat vous permet de postuler !

 Tips : Un Master Recherche peut vous donner un avant-goût de ce qui vous sera demandé en thèse.

Faire de sa passion son métier

C’est le grand luxe du cursus doctoral : travailler autour de sa passion. L’explorer en profondeur, dans tous les sens, sous tous les angles. Confucius disait à ce propos : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ».

Vous seriez surpris de constater la diversité des sujets de thèse : agronomie, génie industriel, anthropologie, biologie, neurosciences, gestion des entreprises, psychologie, philosophie… Le champ des possibles est (presque) sans limite !

Développer sa curiosité et sa rigueur

Si vous aimez creuser un sujet de fond en comble, en apprendre toujours plus sur un sujet donné pour satisfaire votre soif de curiosité, alors le doctorat saura répondre à vos attentes. Il faudra également vous armer de patience, puisque votre sujet de thèse vous accompagnera pendant plusieurs années : voilà de quoi nourrir votre curiosité !

« J’ai un petit côté perfectionniste » fait partie de vos réponses en entretien, quand il s’agit de lister vos qualités et vos défauts ? Très bien ! La thèse est un exercice qui demande d’être minutieux et d’avoir le souci du détail : on ne blague pas avec la rigueur scientifique.

Gagner en autonomie

Les doctorants qui vivent particulièrement mal leur doctorat jettent souvent la pierre au sentiment de solitude qui les envahit. Et il faut dire que le contexte de crise sanitaire ne joue pas toujours en faveur des doctorants. 

Néanmoins, il est tout à fait possible de considérer le doctorat comme un exercice responsabilisant, qui fait indéniablement gagner en autonomie. Tout l’enjeu sera donc de trouver le bon équilibre entre indépendance/autonomie d’un côté, et solitude/isolement de l’autre. 

Travailler à la fois seul et en groupe

Faire un doctorat n’oblige certainement pas le doctorant à rester dans sa tour d’ivoire. Bien au contraire, de nombreuses initiatives sont à disposition pour minimiser au maximum ce sentiment de solitude. Tout au long de sa thèse, le doctorant peut ainsi : participer à des colloques, des ateliers, des cafés-discussion, des conférences ; co-écrire des articles ; intégrer des groupes facebook de doctorants ; consacrer du temps à des projets annexes ; etc.

Les recruteurs apprécieront votre capacité à travailler seul comme en groupe.

Se développer une expertise

Écrire une thèse, c’est l’occasion de construire votre expertise dans un domaine précis. Cette même expertise sera particulièrement recherchée aussi bien par les entreprises que les universités et grandes écoles : elle peut devenir le fer de lance de votre future candidature.

Cette expertise vient s’ajouter aux nombreuses compétences transversales et transférables du doctorant, notamment dans un cadre d’entreprise.

Renforcer vos compétences linguistiques 

Selon votre discipline, vous pouvez être amenés à parcourir de nombreux articles scientifiques en anglais. Il ne faut pas oublier que la connaissance scientifique est avant tout faite pour être vulgarisée. Et quoi de mieux que la langue anglaise pour toucher un maximum de lecteurs à travers le monde ?

Au-delà des langues étrangères, le doctorat permet également de développer des capacités de rédaction, de communication et d’expression. Un essentiel pour intégrer sereinement le marché de l’emploi. Entre la rédaction du manuscrit, la présentation de ses travaux dans des colloques internationaux, et la synthèse écrite de nombreux articles scientifiques : la capacité du doctorant à communiquer efficacement les résultats de son travail n’est plus à prouver.

Contribuer au progrès scientifique 

Certains ont la fibre scientifique depuis l’enfance ; d’autres se découvrent un intérêt pour une discipline bien particulière en grandissant… Il n’y a pas de profil-type pour contribuer au progrès de la connaissance scientifique. Alors si vous ne suiviez pas les émissions C’est pas sorcier de Fred et Jamy étant petits, et si vous n’étiez pas abonnés au Sciences et Vie Junior pendant votre enfance, rassurez-vous : le progrès scientifique n’est pas cantonné à la physique ou aux mathématiques ! 

Les sciences humaines et sociales (SHS) ont elles aussi besoin de futurs docteurs ! Les profils littéraires sont tout autant à l’honneur, pas d’inquiétude.

Gagner en légitimité

Certes, la légitimité n’est pas une motivation suffisante pour démarrer un doctorat. Mais il n’en reste pas moins qu’à la fin de votre cursus doctoral, vous obtiendrez le grade de docteur. Il convient donc de valoriser, à juste titre, toutes les compétences acquises au cours de votre thèse. Votre grade de docteur, vous n’allez pas l’usurper. 

Donner du sens à son travail

Enfin, la réalisation d’une thèse vous permet de vous consacrer à un travail qui fait sens, dont vous voyez la finalité. Vous pouvez vous lever chaque matin avec un objectif bien précis en tête : celui de vous rapprocher chaque jour de la soutenance finale de thèse. 

Vous ne savez pas comment donner du sens à votre travail au quotidien ? Le mot « sens » renvoie à la fois :

  • Aux sensations que vous procure votre travail : est-ce que les tâches que j’effectue me plaisent ?
  • À la signification de votre travail : est-ce que mon travail veut dire quelque chose ? Et quoi ?
  • À la direction que vous voulez donner à votre travail : est-ce que mon travail me mène quelque part ? Et où ?

Il n’appartient désormais qu’à vous de trancher : allez-vous vous lancer dans l’aventure doctorale ? La vidéo suivante peut également vous aider à faire votre choix :

Tim et sa thèse – Le quotidien d’un étudiant en doctorat

Par Timothée Gomot, doctorant en sciences de gestion à l’Université Paris-Est Créteil (laboratoire IRG), il partage toute l’évolution de sa propre thèse sur Youtube (@ Tim et sa thèse).


À propos de Okay Doc

Face à l’intensification de la concurrence internationale pour les meilleurs talents et à la difficulté pour les entreprises d’identifier les chercheurs, Okay Doc est devenu le premier cabinet de conseil et de recherche dédié à la transformation des organisations à partir de l’expertise des chercheurs sensibilisés aux problématiques des entreprises dans différents domaines : des sciences humaines aux mathématiques en passant par l’informatique, les sciences de la vie, de la nature, de l’environnement ou de l’ingénierie.

Nos services : 

Notre expérience nous permet d’offrir un service clé en main : sourcer, sélectionner et coordonner les chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre en s’appuyant sur l’expérience et des méthodologies universitaires innovantes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.