France entière
07 49 31 11 21
contact@okaydoc.fr

Digital Tech Conférence, ce qu’il fallait retenir !

Digital Tech Conférence, ce qu’il fallait retenir !

Le vendredi 6 décembre 2019, la 5ème édition de la Digital Tech Conférence s’est tenue au Couvent des Jacobins à Rennes autour de 3 thématiques : La santé et le bien être ; la créativité et le numérique ; l’intelligence artificielle. Dans ce billet publié sur le blog de Okay Doc, vous retrouverez ce que Antoine Aftim a retenu de cette journée à travers 3 conférences particulièrement emblématiques. 

L’art et la technologie peuvent servir l’urgence climatique ! (Joanie Lemercier)

Artiste numérique français, Joanie Lemercier s’inspire notamment du sublime de la nature et du cosmos pour ses travaux utilisant principalement des projections de lumière dans l’espace. Son obsession: faire sortir l’image de l’écran. Comme par magie, des figures géométriques apparaissent sans support. Vraiment magique ? Dans son travail, Joanie Lemercier s’affranchit de l’écran en utilisant la vidéoprojection dans le monde réel. Grâce à son regard d’artiste, Joanie Lemercier ne va pas chercher la même chose que les scientifiques. Il s’agit d’un travail d’exploration naïve du monde, qu’on soit à l’échelle microscopique ou du cosmos. Cette utilisation détournée des nouvelles technologies nous montre à quel point leur utilisation peut nous donner à voir le monde sous des angles inédits et présente une vraie complémentarité avec la recherche scientifique. 

Pour gagner le match de l’innovation, il faut savoir voir plus loin ! (Julien Benneteau) 

« Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite et recevoir ces deux menteurs d’un même front, … , tu seras un homme mon fils ». C’est à la lecture de cette citation découverte dans les couloirs de Wimbledon un jour de match face à Andy Murray, que Julien Benneteau s’est découvert le leitmotive qui le suivra tout au long de sa carrière. Il comprends alors que la stabilité émotionnelle sera le ciment de sa carrière. Les 3 aspects les plus importants à ses yeux : 

– La détermination

– Le travail en équipe

– Savoir garder en vue ses objectifs à long terme, sans se laisser affecter par les résultats à court terme

Porté par cet état d’esprit, il remportera Roland Garros en double, une coupe Davis et une médaille olympique. 

La présentation de Julien Benneteau est d’autant plus pertinente que ce qu’il a appris est transposable dans la vie de tous les jours et notamment dans le monde de la recherche. En effet, beaucoup d’échecs sont nécessaires à la réalisation d’une découverte scientifique. Avoir un état d’esprit de sportif est donc absolument essentiel. 

Peut-on faire confiance à l’intelligence artificielle ? (Inria)

Dans le deep learning, méthode de développement des IA, une partie du processus d’apprentissage est opaque. La machine apprend d’elle-même et les chercheurs ne savent pas ce qui se passe précisément dedans. On peut toujours critiquer la décision prise par un humain lorsqu’il motive sa décision. Mais comment motiver la décision d’une machine si on ne sait pas comment elle résonne ? Dans ce scénario prospectif, nous ne sommes plus en 2019, mais en 2031. Le juge doit déterminer la responsabilité de la rame de métro 42. 

Le scénario de la catastrophe  : 

Comme chaque matin, une rame de métro intelligente de la ville de Rennes traverse plusieurs routes sécurisées par des passages à niveau, eux aussi automatisés. Or, ce 1er octobre 2031, le métro a franchi une route alors que la barrière du passage à niveau est restée levée. Une voiture a percuté la rame 42. La rame aurait-elle dû s’arrêter ? Un humain aurait-il mieux réagi ? Est-il possible qu’une tierce personne ait piraté le centre de contrôle ? A quel niveau cette malveillance a-t-elle pu avoir lieu ? Et en fin de compte, à qui revient la responsabilité de l’accident ? 

Pour déterminer le responsable, à l’issue de ce scénario prospectif, le public a été mis à contribution. Sa mission, noter sur une échelle de à 1 à 5, la culpabilité des parties prenantes (la ville, les constructeurs du métro, le conducteur de la voiture, la rame 42 elle même… ?) 

Résultats : Pour une partie du public, la rame de métro a une responsabilité ; cela nous amène donc à une question centrale pour les années à venir : Comment envisager la responsabilité des intelligences artificielles ? 

Il convient finalement de saluer le travail de la ville de Rennes, le Pool, Destination Rennes et l’INRIA pour cette journée plus qu’enrichissante. La Digital Tech Conférence a réussi son pari en présentant au plus grand nombre les nouvelles tendances technologiques tout en nous faisant réfléchir aux différentes dimensions culturelles, éthiques, sociales…  que recouvrent chaque innovation. C’est en croisant les approches et les disciplines scientifiques que les entreprises réussiront leur transformation numérique et écologique pour créer le monde de demain.

A propos de Okay Doc

Face à l’intensification de la concurrence internationale pour les meilleurs talents et à la difficulté pour les entreprises d’identifier les chercheurs, Okay Doc est devenu le premier cabinet de conseil et de recherche dédié à la transformation des organisations à partir de l’expertise des chercheurs sensibilisés aux problématiques des entreprises dans différents domaines : des sciences humaines aux mathématiques en passant par l’informatique, les sciences de la vie, de la nature, de l’environnement ou de l’ingénierie. Notre expérience nous permet d’offrir un service clé en main : sourcer, sélectionner et coordonner les chercheurs dans différentes disciplines pour réaliser un état des lieux de vos problématiques et les résoudre en s’appuyant sur l’expérience et des méthodologies universitaires innovantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.